Récap’ SNL S42E14 – Alec Baldwin / Ed Sheeran

5

« You’re doing too much. I want one day without a CNN alert that scares the hell out of me ».

Voilà. Les auteurs du SNL en ont officiellement marre de Trump. Et de devoir parodier Trump. Et d’être attendu au tournant chaque semaine. Le New York Times, The Verge, New York Mag et Vox ont bien résumé le dilemme. D’un côté les audiences, de l’autre le ras le bol de ce président omniprésent. D’un côté l’envie de se moquer, de l’autre marier cette envie avec les fleurs que continue de lui jeter Michael Che (malgré lui, parce qu’en bon débile, Che n’a aucune idée de ce qu’il raconte) et surtout cette invitation l’année dernière pour hoster un show qui restera bien malgré lui dans l’histoire du SNL.

Sur ce, voici sketch par sketch, le 17e épisode hosté par ce bon vieux Alec Baldwin.

Cold Open

SNL aurait pu écouter Twitter (pour une fois). En demandant à Rosie O’Donnel de parodier Steve Bannon et à Ellen DeGeneres de parodier Mike Pence. Avec Melissa McCarthy en Sean Spicer et une autre fille en Trump, on aurait eu un tweetstorm de légende, tout droit venu de la Maison-Blanche.

Mais les auteurs ayant seulement commencé leur mutation la semaine passée, il va falloir attendre la fin de saison avant d’avoir une vraie attaque cinglante envers Donald et sa clique. D’ici là, il faut se contenter du retour de Melissa McCarthy en Spicer, et qui semble s’être calmé. Malheureusement, le toujours plus loin toujours plus fort ne fonctionne pas à tous les coups.

Il y a quelques bonnes répliques, quelques bons moments. Mais la sauce ne prend pas. L’angle n’est pas le bon. Alors ils peuvent la faire revenir toutes les semaines s’ils le veulent. Mais il va falloir trouver autre chose comme ressort comique que des props et des chewing-gums toujours plus grands.

Monologue

Alec Baldwin était beau. Aujourd’hui il est vieux. Alors ok, il y a les archives, c’est déjà ça. Et c’est vrai que Pete Davidson ressemble à la soeur lesbienne de Steve Buscemi. Mais un record comme celui que vient de battre Alec Baldwin méritait mieux.

Russell Stover

« Are we doing this right ? »

Étant un homme blanc, je n’ai pas la réponse. Mais ça ne m’a pas empêché de me poser la question…

Pitch Meeting

Le sketch de la semaine. Parce que la montée en puissance était bien dosée. Parce qu’on n’y parlait pas directement de Donald Trump. Parce que quand on a bossé dans la publicité, ça fait encore plus mouche. Et parce que la dernière réplique, « We open on the Twin Towers » était très drôle.

Jake Tapper

Que s’est-il passé après l’interview catastrophique de Kellyann Conway sur CNN (mais si, tout le monde l’a vue). Et bien apparemment, Kellyann s’est vengé à sa façon, en voulant forcer pour être à tout prix dans l’actualité.

L’idée est sympa. Mais elle s’inscrit malheureusement dans le traitement que fait SNL de l’administration Trump. Ce sketch a visiblement été écrit par un mec bien trop content de voir que Conway se plantait face aux questions de Jake Tapper.

Weekend Update





Haha, des vannes sur le « See you in court » de Trump. Mais en moins drôle, parce que Twitter est déjà passé par là. Haha, Michael Che qui balance « I’m starting to feel bad for Donald Trump ». HA. HA. HA. TUEZ-LE PUTAIN.

À noter qu’il y avait trois interventions cette semaine. Une excellente Elizabeth Warren interprétée par Kate McKinnon, et qui revient ENFIN sur la présence de Trump dans le show l’année passée. Et deux autres interventions anecdotiques : un mec qui a acheté un bateau, et un couple qui a testé le SM. Quoiqu’avec ce couple, on a la preuve que Leslie Jones est parfaite dans d’autres rôles que la meuf qui crie tout le temps et qui n’est jamais déguisée.

Et puis ça laisse toujours moins de temps aux deux autres idiots que sont Che et Jost.

Trump People’s Court

Sketch inévitable sur un tweet improbable. Si SNL traitait différemment Trump, ce sketch aurait pu passer en l’état. Parce qu’ils ont fait ce qu’ils font toujours, c’est à dire partir d’une situation et pousser le bouchon toujours plus loin. Mais là, c’est plutôt fade. Et il n’y a pas que la caricature de Trump qui perd de sa saveur puisque celle de Poutine commence aussi à perdre tout son intérêt.

Beyonce’s Babies

Hey, c’est Tracy Morgan ! Dans un sketch bizarre et qui ne sait pas où il va ni comment il y va. Mais hey, vous avez vu, c’est Tracy Morgan !

Leslie Jones wants to play Trump

À défaut d’avoir Ellen DeGeneres et Rosie O’Donnel, on a Leslie Jones en Donald Trump (et Vanessa Bayer, spoiler alert). La vidéo est sympa, et existe dans un monde où Leslie Jones sort toujours avec Kyle Mooney. Mais ça se perd en chemin, particulièrement sur la fin. Et surtout, ça raconte quoi ? À part une grosse private joke, rien.

Gym Class

Haha, le mec il pète quand il fait ses abdos. Next. Ah… non… C’est la fin.

S42E14 - Alec Baldwin / Ed Sheeran
Melissa McCarthy, toujours à 300%
Baldwin est comme un poisson dans l’eau
Le pitch meeting chez Cheetos, très bien écrit
Ça commence à fatiguer. Heureusement qu’il y a une pause avant le prochain épisode
Ça sent surtout le vieux SNL, quand Baldwin avait l’habitude de hoster
C’est pas assez incisif
C’est même assez redondant
Ce fucking Weekend Update
Michael Che, toujours plus lourd, toujours plus douteux
Le sketch sur Beyonce et celui sur le Black History Month qui veulent coller à l’actualité, mais tombent comme un cheveu dans la soupe
5